Poser un nouveau parquet ou rénover l’ancien revêtement ?

Astuce Conseil

A la fois chaleureux et réconfortant, le parquet est le revêtement de sol par excellence. Offrant un large choix de finitions, il s’intègre dans toutes les pièces de l’intérieur. Son aspect brillant et élégant peut cependant s’estomper au fil du temps et laisser apparaître des traces d’usure. Pour que le sol retrouve un toucher doux, on peut soit poser de nouveau parquet, soit le rénover.

1 ère solution : remplacer l’ancien parquet

En général, lorsque le parquet gonfle et se soulève, l’unique solution pour le réparer est de le remplacer complètement. Cette déformation peut, en effet, altérer l’esthétique de la maison et entraîner des désagréments. La pose d’un parquet neuf s’avère donc indispensable pour redonner du cachet à la maison. Mais avant de poser le nouveau revêtement, il est nécessaire d’enlever l’ancien afin de faciliter les travaux. Pour retirer le parquet, il est conseillé d’utiliser des outils spécifiques comme le pied-de-biche, la pince à décoffrer, la tenaille ou les cales biseautées. La manière dont on décolle le parquet dépend, en effet, de la façon dont il a été posé.

Après avoir enlevé l’ancien parquet, le propriétaire va passer à l’étape suivante qui est de préparer le support. Cette intervention va permettre de poser le parquet dans les meilleures conditions. Une fois que cela est fait, il ne reste plus qu’à poser le revêtement. Il faut toutefois savoir qu’il existe différentes techniques de pose selon les besoins et les préférences du propriétaire : la technique flottante, clouée et collée. Quelle que soit la méthode choisie, il convient de faire appel à un menuisier-parqueteur professionnel pour assurer les travaux. Disposant du matériel et du savoir-faire nécessaire, il travaille dans les règles de l’art pour offrir au client un parquet élégant et résistant.

2 ème solution : rénover le vieux parquet

Tant que le revêtement parquet ne se soulève pas ou n’est pas complètement abîmé, il peut toujours être récupéré. Il suffit pour cela d’une touche de rénovation. Cette opération a pour principal but de faire briller et de redonner de l’éclat au parquet. La rénovation d’un parquet se fait ainsi en plusieurs étapes, dont la plus importante est le ponçage. Bien entendu, le remplacement des lames abîmées est nécessaire avant de procéder à cette étape. Le ponçage consiste à lisser le revêtement de sol et à éliminer toutes les tâches afin d’obtenir une surface propre et régulière. Un ponçage soigné est indispensable pour recevoir une nouvelle finition.

Après le ponçage, l’étape suivante est de teindre le parquet. Particulièrement importante, cette opération va permettre de donner de l’allure et de l’élégance au revêtement. Toutes les couleurs sont permises pour embellir le parquet et lui donner un style original : laquées, métallisées, soyeuses, satinées, etc. La vitrification parquet est l’ultime étape de la rénovation. Celle-ci consiste à appliquer du vitrificateur sur le sol en vue de le rendre plus brillant et plus résistant. Grâce à ce produit, le parquet sera protégé des taches, des rayures et des agressions diverses. Satinée, colorée, invisible… Toutes les finitions sont possibles.

Laisser un commentaire

Noter *
Ce champs est réquis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *