Le déshumidificateur pour doper son confort de vie au quotidien

Astuce Conseil

La température est un critère de confort et de qualité de vie… mais c’est loin d’être le seul. L’hygrométrie, ou l’humidité relative des espaces de vie et de travail, conditionne à bien des égards la qualité de l’air que vous respirez, mais aussi la température ressentie. Un taux d’humidité trop élevé, dépassant les 50 %, va se traduire par des problèmes respiratoires, par le déclenchement ou l’aggravation des allergies, par une odeur de renfermé dans la maison, par la dégradation accélérée des meubles, l’apparition de points d’infiltration, etc. Pour maîtriser l’hygrométrie de vos intérieurs, vous allez pouvoir compter sur le déshumidificateur. On fait le point sur sa définition, son mode opératoire et ses avantages dans cet article !

Le déshumidificateur et le phénomène de condensation

Les déshumidificateurs régulent l’humidité relative dans une pièce en éliminant l’excès de vapeur d’eau de l’air. Une hygrométrie qui dépasse les limites du confort physiologiques se traduit par de nombreux inconvénients sanitaires, de confort mais aussi d’hygiène dans les espaces fermés. En réduisant l’humidité de votre maison ou de votre lieu de travail, le déshumidificateur crée un environnement sain et hostile aux acariens, à la formation des moisissures et à l’accumulation des allergènes et autres nuisibles.

Mais comment fonctionne un déshumidificateur ? Quel est le mécanisme qui permet au déshumidificateur de prélever l’humidité de l’air sous forme gazeuse et de l’éliminer sous forme d’eau liquide ? Il existe deux principales méthodes qui permettent aux déshumidificateurs d’éliminer l’humidité de l’air, mais c’est la méthode de la réfrigération qui est, de loin, la plus utilisée pour les appareils domestiques et pour les déshumidificateurs utilisés dans les bureaux.

La mécanique d’un déshumidificateur à base de réfrigérant est assez simple. Avez-vous déjà remarqué comment l’humidité se forme à l’extérieur d’un verre d’eau froide par une journée chaude ? C’est ce que l’on appelle le phénomène de condensation. Les déshumidificateurs fonctionnent un peu comme les climatiseurs : l’air chaud et humide est aspiré dans le déshumidificateur par un ventilateur. L’air humide traverse ensuite les serpentins refroidis par le réfrigérant du déshumidificateur, ce qui entraîne la condensation de l’humidité de l’air sur les serpentins de l’appareil. Plus d’infos sur les déshumidificateurs ici.

Comment fonctionne le déshumidificateur à réfrigérant ?

Tout comme votre verre d’eau glacée, les serpentins sont plus froids que l’air qui les entoure. Lorsque l’air refroidit, sa capacité à retenir l’humidité diminue, et lorsque l’air contient plus d’humidité que sa capacité de saturation maximale, il forme ce condensat bien connu. Les déshumidificateurs sont généralement équipés d’un bac d’égouttage ou d’un seau amovible où le condensat s’accumule pour être facilement éliminé par l’utilisateur. Le volume du bac ou du seau conditionne le nombre de vidanges nécessaires et constitue donc un critère de confort. Plus votre espace de vie ou de travail est humide, plus vite le bac se remplira.

Certains déshumidificateurs sont également équipés d’une pompe intégrée pour un drainage continu et sans prise de tête. Ensuite, l’air refroidi passe à nouveau sur le moteur chaud du déshumidificateur, qui réchauffe légèrement l’air avant de le rejeter dans la pièce. L’air sec et légèrement chaud sort du déshumidificateur et attire l’humidité comme un aimant, ce qui maximise l’efficacité de l’appareil.

Voici les différentes étapes que suit le déshumidificateur pendant son fonctionnement :

  • L’air est aspiré dans l’appareil par un ventilateur ;
  • L’air passe dans les serpentins refroidis ;
  • Lorsque l’air est refroidi, son humidité se condense ;
  • L’eau collectée coule dans le bac ou le seau amovible ;
  • L’air est ensuite réchauffé par le système de récupération de chaleur ;
  • L’air plus chaud (+2° C) est considérablement plus sec. Il se disperse à nouveau dans la pièce ;
  • Le système de dégivrage protège l’appareil et se déclenche au besoin ;
  • Le déshumidificateur s’arrête automatiquement lorsque le seau de drainage est plein ;
  • Lorsque l’air ambiant atteint l’hygrométrie souhaitée, il s’éteint automatiquement pour vous faire économiser de l’énergie.

Laisser un commentaire

Noter *
Ce champs est réquis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *